De plus en plus de femmes recherchent un accouchement respectant davantage leur physiologie. La sophrologie a beaucoup à offrir en tant qu’outil de lâcher prise et de confiance en soi. Contribuant à instaurer un climat de bien-être et de détente, elle trouve parfaitement sa place durant la grossesse, période de profonds changements physiques, hormonaux et psychologiques.

Un travail en sophrologie ne se substitue à une préparation à l’accouchement avec une sage-femme. Les deux approches s’appuient sur des techniques de respiration, de détente corporelle et de visualisations positives, mais elles sont bien distinctes et complémentaires.

___________

Les modalités dépendent de votre objectif :

Objectif : Détente physique, mentale, et émotionnelle.

Pas de protocole thérapeutique spécifique. J’élabore votre séance sur-mesure afin de répondre à vos besoins immédiats. Sans engagement de durée ni d’un minimum de séance pour l’atteinte de votre objectif. Résultat immédiat de court terme.

Sereine et détendue, vous prenez conscience de votre schéma corporel et acceptez ainsi plus facilement les multiples changements qui s’opèrent dans votre corps au fil de la grossesse. La sophrologie aide à comprendre son corps, à le maîtriser, et donc à se relaxer. Efficace pour diminuer le stress, les inquiétudes, l’angoisse, ou encore les troubles du sommeil, de l’humeur, ainsi que des nausées du début de grossesse…

Les séances peuvent débuter dès le premier trimestre et peuvent se poursuivre après l’accouchement, pour éviter le baby-blues, se détendre, vaincre ses angoisses de jeune maman, mais aussi la fatigue.

Objectif: Profiter de la connexion mère-bébé.

Une véritable parenthèse bien-être en pleine conscience, cette séance d’une heure vous permet de prendre le temps d’apprécier et de ressentir pleinement votre grossesse.

L’objectif premier de la sophrologie n’est pas d’établir une communication avec le bébé in-utero, cependant, certains exercices permettent de créer le lien avec le bébé. Plus la future maman sera attentive à ses ressentis corporelles, plus elle établira un échange privilégié avec son bébé, ça peut être l’occasion pour une future maman qui a déjà un ou plusieurs enfants de prendre du temps pour cette grossesse, de se connecter avec ce nouveau bébé.

Pensez-y : Possibilité d’offrir un chèque-cadeau !

Objectif : Dépasser les angoisses liées à la grossesse, à l’accouchement et au post-partum.

Les séances débutent généralement au 5ème mois de grossesse, mais elles peuvent être initiées dès le premier trimestre de grossesse. Plus elle débutera tôt, plus la femme enceinte pourra profiter des bienfaits de la sophrologie qui demande un peu de pratique.

La premier rendez-vous est l’occasion pour la future maman d’exprimer ses questions, ses craintes ou les domaines sur lesquels elle souhaite travailler. Cet échange me permet d’identifier votre besoin et de mettre en place d’un protocole adapté tenant compte de votre budget, vos disponibilités, votre objectif, avec un nombre de séance minimum requis. Un engagement sérieux de votre part facilitera l’intégration du travail effectué en séance et des techniques transmises au cours de l’accompagnement. A l’issue de celui-ci, vous serez capable de pratiquer de manière autonome chez vous.

La sophrologie est bien plus qu’une simple technique de respiration; elle permet à la future maman, grâce à la visualisation et à la projection positive, de dépasser les angoisses liées à la grossesse et à l’accouchement, d’appréhender différemment la douleur et de se préparer sereinement à la naissance.

Avec la technique de visualisation, la future maman va également s’entrainer à visualiser une image apaisante, un lieu « sûr » où elle pourra se « réfugier » durant toute sa grossesse pour retrouver l’apaisement lors des moments difficiles. C’est également un excellent outil pour celles qui envisagent un accouchement naturel, sans péridurale (prévoir une dizaine de séances).

Objectif: Sophrologie pré-natale / Se préparer à l’accouchement.

Les séances de sophrologie prénatales sont possibles dès le 7ème mois de grossesse. Durant ces séances spécifiques, le principe de « sophro-acceptation progressive » va être utilisé pour se préparer mentalement à l’accouchement. Il s’agit d’anticiper, étape par étape, un évènement afin de se familiariser avec, l’aborder positivement et ainsi prendre confiance en soi. De cette manière, il est possible d’envisager l’accouchement plus sereinement.

Guidée par ma voix, la future maman va s’entrainer à vivre les différentes étapes de l’accouchement. Ces images abordées de façon positive vont en quelque sorte s’ancrer dans son inconscient, et le jour J, la future maman sera mieux « armée » pour vivre ses différentes étapes.

« La sophrologie a été une véritable aide pour moi. Durant l’accouchement, elle m’a permis de me relâcher entre les contractions, ce qui a facilité la dilatation du col, mais aussi une meilleure récupération pour affronter les contractions suivantes. Et heureusement, car la péridurale n’a pas fonctionné. » -Sophie.

__________

Apports de la sophrologie pendant l’accouchement:

Le jour J, la femme enceinte va pouvoir utiliser les techniques de respiration profonde, abdominale, pour se détendre. Cette détente induite permet de minimiser la perception de la douleur, celle-ci est donc mieux gérée et anticipée. Le cercle vicieux ” plus on a mal, plus on se tend, plus on se crispe, plus la douleur est forte” est rompu. Le corps est plus détendu et mieux oxygéné, ce qui facilite le travail.

Avec la visualisation, elle pourra recourir à son image apaisante pour se détendre et récupérer entre deux contractions. Egalement, elle pourra « accompagner » son bébé en l’imaginant lors des différentes étapes de sa progression vers la naissance.

Et si l’accouchement ne se déroule pas aussi bien que prévu ?” La sophrologie est là pour donner des outils à la future maman: des outils de lâcher prise, d’acceptation, pour créer une bulle de bien être, de détente et de recul même dans les cas difficiles.

__________

Les limites et inconvénients ?

Il n’y a pas d’inconvénient à la pratique de la sophrologie, tous les exercices sont adaptés afin de garantir une pratique secure et efficace.

Son efficacité repose sur la régularité de la personne et de son implication. Ainsi, en dehors des séances, il faut aussi s’entraîner chez soi en se créant une “routine sophro” de quelques minutes.